Vous êtes ici : Accueil > Orgue > Le buffet

Le buffet

Vue d’ensemble

Warning: Parameter 2 to PlumeSmartyPants::parseContent() expected to be a reference, value given in /home/www/pmisandeau/cathedrale/manager/inc/class.hook.php on line 42
le buffet d'orgue

Dans le style baroque (du portugais barocco qui signifie perle irrégulière) plus rien n'est guindé, froid, rigide, austère... Au contraire, tout tourbillonne comme une danse... Les vêtements des personnages s'animent comme par un souffle invisible et, comme le fait l'instantané qui saisit le coureur au milieu de sa course, toute statue est saisie dans l'instant et le mouvement précis qui enseigne, signifie et démontre. Il s'agit de redonner courage et joie à tout le peuple des croyants ! Certes, ce style sera plus près du décor théâtral que de l'architecture aux trois dimensions, mais il ravira, il touchera les coeurs ...

Le buffet d'orgue de Saint-Omer illustre à merveille ce propos. Le buffet est le fruit du travail collectif d'une famille de sculpteurs et de menuisiers audomarois, les Piette. Le 17 Février 1716, le Chapitre conclut un marché avec les Piette en vue de la fabrication d'un buffet pour le nouvel orgue : le délai est de dix-huit mois. Ces engagements sont tenus puisqu'à la fin de 1717, l'ouvrage est en voie d'achèvement. Par la suite, un nouveau contrat est signé le 11 Janvier 1718 pour l'exécution de portes et lambris sous la tribune. La dernière mention d'un paiement est une quittance du 13 Juin 1721 pour la sculpture des armes du chapitre.

La famille des Piette comprenait le père, Jean, les fils, Antoine-Joseph et Jean-Henri, ainsi que le gendre, Jacques-Joseph Baligand, et, ensemble, ils disposaient de tout le fond de la cathédrale pour dresser jusqu'à 22 m 50 du sol, cette admirable fresque de bois, d'étain et de feuilles d'or...

Merveilleux buffet d’orgue !

Le buffet du grand orgue de la cathédrale Notre-Dame de Saint-Omer est parmi ceux qui subsistent en France, l'un des plus beaux de sa génération. Dès le XVIIIème siècle, il suscita l'admiration des contemporains, celle notamment d'un anglais de passage dans la ville, Charles Barney, qui l'évoqua dans un ouvrage publié en 1771 sur la situation de la musique en France et en Italie. Au siècle suivant, Aristide Cavaillé-Coll, dont la compétence dans ce domaine ne peut être mise en doute, n'hésitait pas à le reconnaître comme un des ouvrages les plus remarquables de son temps. Cette opinion est partagée au XXème siècle par Georges Servières [1] : dans une étude sur la décoration des buffets d'orgue, cet auteur le considère comme un des plus magnifiques travaux de menuiseries et de sculpture sur bois qu'ait produit l'art des huchiers du Nord. De même Norbert Dufourcq [2] lui accorde une place importante dans le livre fondamental qu'il consacra à l'orgue français.

Patrick Wintrebert
Conservateur des Antiquités et Objets d'Arts du Pas-de-Calais

Même silencieux, l'orgue de Saint-Omer chante pour toi !

Le visiteur qui pénètre dans la cathédrale par le portail nord est d'abord séduit par le climat de recueillement et de paix, propre à toutes les églises gothiques...

Mais après quelques pas, s'il se retourne, il n'en croit pas ses yeux ! Le spectacle est saisissant ! Et cette fois, ce n'est plus la pierre qui parle à son coeur,c'est le bois, le bois chaleureux, le bois de chêne qui fleure bon la cire familière, et il se sent environné, pris, saisi... Des personnages sont là, qui lui font signe, et pour peu qu'il lève la tête, il se sent emporté dans un tourbillon de corniches curvilignes, de tourelles, d'entablements, d'arcades, d'angelots musiciens, d'où jaillit une forêt de tuyaux d'orgue qui pointent vers le ciel...

Père Lucien Bello
Curé de la Cathédrale Notre-Dame de Saint-Omer

Notes

[1] La Décoration artistique des buffets d'orgues, par Georges Servières (1858-1937)
Paris ; Bruxelles : G. Van Oest, 1928
Notice n° FRBNF31356648
Cote BNF : 4-V-10344

[2] Le Livre de l'orgue français, par Norbert Dufourcq (1904-1990)
Paris : A. et J. Picard, 1971
Notice n° FRBNF34294992