Vous êtes ici : Accueil > Orgue > Le buffet

Le buffet

En bas, dans la pénombre

Warning: Parameter 2 to PlumeSmartyPants::parseContent() expected to be a reference, value given in /home/www/pmisandeau/cathedrale/manager/inc/class.hook.php on line 42

Tout en bas, dans la pénombre, ces douze colonnes...

Le Portique

Approchons-nous du merveilleux buffet. Baissons les yeux. Quittons les hautes sphères. Regardons le portique qui porte l'instrument : quelle perspective grandiose ! Les colonnes cannelées, décalées en oblique, sont au nombre de 12. Comment ne pas penser aux 12 Apôtres ? Pour nous aider, Pierre et Paul sont là, que l'on appelle justement « les colonnes de l'Eglise ». Ces deux hommes, différents et complémentaires, représentent les deux aspects de l'Eglise que l'on aime beaucoup, aujourd'hui, distinguer : L'Eglise « institution » et l'Eglise « mission ».

Saint Paul

Paul

Mais il est une autre définition de l'Eglise : elle est aussi « Mission ». On pense alors à tout ce que fait -à tout ce que doit faire- l'Eglise, à l'extérieur d'elle-même. C'est tout l'aspect missionnaire de l'Eglise, et c'est Saint Paul, l'Apôtre des nations païennes, qui symbolise cet aspect. Regardez-le donc : appuyé sur l'instrument de son martyre (il a péri par le glaive) chevelure et barbe fleuve, la tête inclinée, il regarde son jarret ! C'est que ses jambes amorcent un départ, on dirait même un pas de danse, il nous semble qu'il va bondir...

Saint Pierre

Pierre

Saint Pierre brandissant les clés du Paradis dans une attitude très déclamatoire, le visage socratique, c'est l'Eglise « institution ». On pense alors à tout ce que fait l'Eglise à l'intérieur d'elle même, pour les membres qui lui sont déjà tout acquis. Remarquez le drapé fluide et ondoyant du vêtement de Saint-Pierre : rappel de l'Antique, qui laisse deviner que les Piette avaient reçu une solide culture classique, peu commune chez les sculpteurs de province.