Vous êtes ici : Accueil > Architecture > Description

Description

Coupe transversale de la cathédrale

Warning: Parameter 2 to PlumeSmartyPants::parseContent() expected to be a reference, value given in /home/www/pmisandeau/cathedrale/manager/inc/class.hook.php on line 42

Cette coupe transversale au niveau de la croisée des transepts nous permet de distinguer nettement la charpente des greniers, avec en son centre la charpente de la flèche. Juste en dessous il y a neuf clefs de voûte. Puis huit fenêtres hautes de style gothique scaldiens, a rapprocher des trois visibles au centre qui sont encore d'inspiration romane. Au niveau inférieur le triforium avec ses petites colonnettes.

coupe transversale de la cathédrale au niveau de la croisée des transepts

Au centre nous pouvons distinguer les stalles tout en chêne massif sculpté en 1753 par François Chifflart, avec tout au fond le siège de l'évêque. Le tout forme une belle alliance entre la force du gothique et la grâce chantante des boiseries. Devant le maître autel, se trouve le labyrinthe. A gauche une petite chapelle avec son autel et sa fenêtre du fond décalée par rapport à l'axe de l'ogive, c'est le dernier reste de l'Église romane. Plus a gauche le portail nord ou de l'évêché, car il donnait sur le palais épiscopal. C'est par ce portail que Louis XIV est entré à cheval par deux fois dans la cathédrale. Au dessus de ce portail se trouve depuis 1758 l'horloge astronomique ou astrolabe. Du côté opposé il y a le portail sud ou portail royal que saint Louis et Charles X ont franchi, d'où son nom.