Vous êtes ici : Accueil > Architecture > Description

Description

Les cloches

Warning: Parameter 2 to PlumeSmartyPants::parseContent() expected to be a reference, value given in /home/www/pmisandeau/cathedrale/manager/inc/class.hook.php on line 42

Les cloches disent, au delà de la Cathédrale, et même au delà de la ville les joies et les peines de paroissiens.

En 1470 cinq cloches furent bénites. Elles s'appelaient Benoîte, Bertine, Charlotte, Marguerite et Wilhemine. D'autres cloches les rejoignirent : Omer, Marie, Austreberthe, Madeleine, Julienne, Védastine.

Aujourd'hui dans le beffroi, il en reste cinq. Trois d'entre elles méritent une attention particulière : le bourdon, la cloche de la retraite, Marie.

le bourdon

Le bourdon

Avec son battant il pèse 8500 kg. Fondu une première fois en 1474 il pesait exactement 5310 kg plus 31 kg de soudure et 9 kg de plomb. Lors de sa refonte en 1920 il y eut 210 kg de déchets qui furent remplacés par 280 kg de bronze. C'est la cloche de la Victoire ou du Renouveau Français, dite aussi La Joyeuse. Ses dimensions sont respectables : diamètre 2.07 m, 20 cm d'épaisseur à la base. Ses anses ont été modifiées lors de la refonte. Elle comporte une inscription latine de 1474 qui rappelle le don principal de son parrain. L'écusson du donateur est quatre fois répété. Sur ses flancs nous trouvons un crucifix, le blason de la ville de Saint-Omer, l'effigie de la statue de Notre Dame des Miracles et une autre vierge mère.

la cloche Marie sonnant à la volée

Aujourd'hui le bourdon est muet, il attend depuis 1996 qu'on veuille bien lui changer ses 2 moteurs. En 1999 l'architecte en chef des monuments historiques s'est rendu sur place, avec les services techniques de la ville, le réparateur des cloches et l'association, pour donner son accord pour une utilisation de cette cloche limitée aux grandes fêtes. Si vous lisez ces lignes et qu'un don vous est possible l'association le fera fructifier. La remise en état est chiffré à 10 671 euros.

Marie

C'est la cloche la plus récente, mais aussi la plus forte. Fondue en 1855 elle pèse 3000 kg. Afin que Marie et Julienne sonnent au même rythme, avec la même amplitude, son mouton a été allongé. Dans la Vidéo, vous pouvez voir Marie sonner à la volée et apprécier son son, et voir comment le bâti peut se mouvoir sans influence sur l'ossature du beffroi.

la cloche de la retraite

La cloche de la retraite

C'est la plus petite , elle ne pèse que 600 kg . Elle date de 1686, et est frappée des armes du chapitre.

Dans la cathédrale à côté de l'autel Notre Dame des Miracles se trouve également l'ancienne cloche de l'église qui était sur la grand-place, et sur l'horloge les quarts d'heure sont sonnés sur une cloche de 1618.