Vous êtes ici : Accueil > l'Horloge

l'Horloge

Warning: Parameter 2 to PlumeSmartyPants::parseContent() expected to be a reference, value given in /home/www/pmisandeau/cathedrale/manager/inc/class.hook.php on line 42
vue d'ensemble de l'horloge

C'est le 16 août 1555 que le chapitre de la Collégiale confia à Pierre Engueran, horloger de Saint-Omer, la construction d'une nouvelle horloge destinée à remplacer l'ancienne en mauvais état. Elle devait indiquer les heures, les jours, les mois, les signes du zodiaque, le lever et le coucher du soleil et de la lune. Elle fut terminée en 1558, la date et le signe de l'auteur y sont gravés. Elle a coûté 130 florins de l'époque. Au XVIIIème (1758), elle prit place au dessus du portail dit du Prévôt ou de l'Evêché. Le jacquemart qui la surmonte porte le costume d'un officier de cette époque. Il est coiffé d'un turban où l'on remarque l'écusson du chapitre de la Collégiale, le tout surmonté d'un grand plumet.

Située à 7,50 m de hauteur, sa position ne lui est pas favorable car elle ne permet pas une vision et une utilisation facile de toutes les indications fournies.

D'un diamètre de 2,10m, le cadran se compose de deux parties : l'une fixe, le tympan ; l'autre, mobile, constituée par les aiguilles des heures, de la Lune et de l'araignée. (Dans un astrolabe, on appelle araignée le disque sur lequel sont gravées les principales étoiles ; les tridents qui le supportent sont assimilés aux grandes pattes des araignées que nous connaissons). Le tympan, partie fixe, représente la partie terrestre de l'Univers. La partie mobile qui représente la voûte céleste de l'Univers est constituée des aiguilles des heures, de la Lune et de l'araignée. L'aiguille des heures est repérable par la présence du Soleil. Celle de la Lune par une boule mi-noire, mi-blanche.