Vous êtes ici : Accueil > l'Horloge > Fonctionnement

Fonctionnement

Mécanisme de l'Astrolabe

Warning: Parameter 2 to PlumeSmartyPants::parseContent() expected to be a reference, value given in /home/www/pmisandeau/cathedrale/manager/inc/class.hook.php on line 42

Nous avons vu dans le paragraphe horloge qu'un engrenage peut multiplier ou diviser un mouvement ou une rotation. Si ce calcul et la réalisation sont généralement très simple, pour les astrolabes, ils sont très compliqués, par exemple :
formules de l'astrolabe

Ces chiffres donnent une idée de la complexité du calcul et de la réalisation.

vue d'ensemble du mécanisme de l'horloge astrolabe

A Prague et à Lyon, ces mécanismes utilisent, soit des rouages de grand diamètre, soit un train d'engrenage. Ici le mécanisme est plus économique, plus ingénieux : il utilise le mouvement différentiel, c'est-à-dire qu'il fonctionne non plus sur la multiplication ou la division de la vitesse mais sur la différence entre la rotation des rouages. Seul un mathématicien pouvait effectuer ces calculs ; son nom nous est inconnu. Il pourrait s'agir de Gemma Frisius (1508-1555) et de son neveu et successeur Arsenius Frisius.

Nous devons nous plonger dans l'histoire de Saint-Omer, ville très importante à cette époque, sujet de convoitise et de guerres entre le roi de France et l'empereur d'Espagne : Saint-Omer après avoir été vendu à Charles de Téméraire est devenu espagnol, rattaché de ce fait aux provinces des Pays-Bas. Saint-Omer sera en relation étroite avec Louvain et sa célèbre université. Le maître Gemma Frisius était professeur de médecine, auteur d'un traité d'astronomie et de cosmographie avec l'usage du globe terrestre et de l'anneau astronomique (1547), d'un traité arithmétique (1547), etc.. Sa réputation était telle qu'il fut plusieurs fois consulté par Charles Quint. Ses qualités lui permettraient d'être l'auteur et le réalisateur de ces calculs.

La Société Des Antiquaires de la Morinie possède dans sa bibliothèque une liste des élèves de cette université. Nous y trouvons Eustache de Croy (1521), devenu prévôt de la Collégiale, évêque d'Arras en 1526, dont le mausolée sculpté par Jacques Du Brœucq se trouve dans notre Cathédrale. Dans cette liste d'élèves, nous pouvons également remarquer Arnoldius Frisius (1529), Gerardus Mercator, Robert du Bur (1533), Jean du Bur (1542), Charles de Wissocq. Un ex-voto consacré à la mémoire de Jean du Bur, échevin de la ville de Saint-Omer et de sa femme Marie de Loo, se trouve sur l'un des piliers du grand orgue. Il est donc facile de supposer qu'en 1555, le chapitre de la Collégiale qui connaissait la réputation de Gemma Frisius lui a peut-être confié la réalisation des calculs tant pour la partie technique que cosmographique.