Vous êtes ici : Accueil > Orgue > Facture > Principe et fonctionnement

Principe et fonctionnement

Le système de transmission

Warning: Parameter 2 to PlumeSmartyPants::parseContent() expected to be a reference, value given in /home/www/pmisandeau/cathedrale/manager/inc/class.hook.php on line 42

Le plus ancien est le système dit mécanique qui peut être soit à bascules et à balanciers, soit suspendu.

schéma d'un abrégé

L'organe essentiel du système de transmission mécanique est l'abrégé.

l'abrégé : mécanique du pédalier

L'abrégé est un ensemble de rouleaux et de vergettes (petites tiges) qui permettent de transmettre le mouvement des touches du clavier aux soupapes du sommier.

transmission : système de rouleaux, de vergettes, registres

Les sommiers étant plus larges que les claviers, il faut réduire leur dimension à celle des claviers, abréger la distance. Un avantage, dans la disposition des tuyaux en découle: on peut les disposer autrement que chromatiquement, en tons ou en tierces, ceci dans le but d'améliorer la disposition d'ensemble (les jeux disposés en façade, appelés montre sont souvent le reflet exact de la disposition interne) et d'éviter les entrainements entre tuyaux proches.

A la fin du XIXème siècle et au début du XXème apparut le système tubulaire abandonné à cause de son manque d'instantanéité dans les instruments d'une certaine importance.

Le système électrique est lui plus instantané mais il introduit l'automatisme et provoque trop souvent la désagrégation des plans sonores ainsi qu'une course au gigantisme.

© Philippe LESAGE - Août 97
Les photos cette page sont de Jean-Michel DECROIX

Chapitres de l'article Principe et fonctionnement

  1. Historique
  2. Le sommier
  3. Le système de transmission
  4. Les tuyaux
  5. Disposition des tuyaux